La performance des pompes à chaleur piscine

Plusieurs éléments et facteurs peuvent influencer le choix de votre pompe à chaleur de piscine. La performance qu’elle doit avoir pour répondre à vos attentes varie en fonction de l’endroit où vous résidez par exemple. En effet, une pompe à chaleur aura des performances plus basses avec une température extérieure à 15 °C plutôt qu’à 25 °C. Une même PAC sera donc plus performante si elle est utilisée dans le sud de la France plutôt que dans le nord de la France.

 

Le lieu d’implantation de la piscine est donc le principal élément à prendre en compte lors du choix d’une pompe à chaleur comme système de chauffage pour votre piscine. Il faut aussi que vous preniez en compte le temps de fonctionnement souhaité de la pompe à chaleur : si vous souhaitez chauffer l’eau de votre piscine au printemps et en été par exemple, il vous faudra prendre en compte les températures moyennes pendant cette période.

Mais comment savoir quelle pompe à chaleur de piscine choisir ? Quels critères de performance comparer pour bien s’équiper ?

Qu’est-ce que le COP d’une pompe à chaleur de piscine ?

Le COP mesure le rapport entre l’énergie que va consommer la pompe à chaleur pour fonctionner (énergie facturée) et l’énergie qu’elle va restituer pour chauffer l’eau. Il s’agit du nombre de kilowatts produit pour 1kW d’électricité utilisé.

 

Pour une pompe à chaleur qui a un COP de 5, 1 kW d’électricité consommée correspond à 5kW de chauffe pour l’eau du bassin restitués. Plus le COP est élevé, plus la pompe à chaleur est performante et économe. 

Il s’agit d’un critère qu’il faut prendre en compte lors de l’achat de votre équipement.

Cependant, en fonction des conditions extérieures (température de l’air, humidité), la puissance restituée des pompes à chaleur peut varier fortement.

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur.

Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur est le suivant : la pompe utilise la chaleur présente dans l’air (sous forme de calories) pour l’amplifier et chauffer l’eau de la piscine. Il est alors logique qu’en fonction de la température de l’air, le nombre de calories disponibles sera bien différent. Une pompe à chaleur n’aura donc pas le même rendement avec l’air à 25 °C ou l’air à 10 °C. Les variations de performances peuvent ainsi être importantes entre 2 températures. Cet élément est important à prendre en considération lors de votre choix de pompe à chaleur de piscine. Votre installateur agréé saura vous guider pour mieux comprendre tous ces aspects et sélectionner la PAC adaptée à vos besoins. 

Il est intéressant de savoir que différents COP existent :

  • Le Constructeur : calculé en laboratoire sur la base d’une température extérieure de 7 °C pour les pompes à chaleur air/eau. 
  • Le Global : calculé en intégrant les consommations d’énergies pour le dégivrage et en tenant compte des pertes d’énergies par les réseaux de distribution.
  • L’Annuel : le coefficient le plus important puisqu’il permet d’évaluer la performance annuelle et de mesurer les quantités d’énergie consommées et fournies sur une année.
  • Le Saisonnier (SCOP) : il prend en compte les changements climatiques et de température extérieurs et est calculé sur toute la saison de chauffe.

performance pompe à chaleur piscine

Quel COP pour une pompe à chaleur de piscine performante ?

 

Le COP est une donnée qui varie en permanence selon la température de l’air ambiant (pompe à chaleur air/eau), mais aussi en fonction de la température de l’eau et de la consigne de chauffe.

 

Il va changer en fonction de l’écart de température qui existe entre l’air ambiant et la température consignée. Plus la différence entre ces 2 données est faible, plus le COP est haut, plus il est facile de chauffer la piscine.

Si le temps de chauffe de la piscine est saisonnier, d’avril à septembre par exemple ou si la baignade est prévue pour toute l’année, il faut prendre la température de l’air la plus basse de la période et choisir la puissance de la pompe à chaleur en fonction de ce COP. Même si ce n’est pas le seul critère à prendre en compte.

 

D’un point de vue rendement énergétique et économique, le COP est donc un des critères indispensables à prendre en compte pour choisir la pompe à chaleur de sa piscine. Il donne une indication à un moment précis et doit correspondre au mieux aux contextes de la piscine et de son environnement: air ambiant, température de l’eau souhaitée.

 

Dans les faits, le COP varie tout le temps en fonction de la température extérieure, de la température de l’eau, de l’humidité et des besoins de la piscine en chauffage. Un même modèle de pompe a chaleur aura un COP qui changera selon le contexte. 

performance pompe à chaleur piscine

La certification des performances sur les pompes à chaleur de piscine

 

A ce jour, la manière de calculer le COP d’une pompe à chaleur pour piscine varie d’un fabricant à l’autre. La méthode de calcul n’est pas bien définie et n’est pas soumise à une norme. Il est alors difficile de comparer le COP d’une pompe à chaleur par rapport à une autre.

Cependant, la FPP (Fédération des Professionnel de la Piscine) impose aux fabricants d’indiquer au moins l’une de ces données qui correspondent aux plages de fonctionnement les plus fréquentes d’une pompe à chaleur pour piscine : Air à 26°C, Eau à 26°C, Humidité 80% et/ou: Air à 15°C, Eau à 26°C, Humidité 70%. La comparaison est alors plus facile lors de votre achat de pompe à chaleur de piscine.

 

Chez Polytropic, fabricant concepteur de pompes à chaleur de piscine, nous mettons notre expertise au service de nos clients pour leur proposer des solutions de chauffage de piscine toujours plus performantes. C’est dans cette optique que nos PAC piscine avec la technologie Inverter permettent un COP privilégié. En effet, avec son ventilation fonctionnement en vitesse minimale, le compresseur peut alors favoriser le COP de la pompe à chaleur de piscine. Ajuster la fréquence électrique permet de moduler la vitesse de rotation du moteur et faire varier la puissance. La PAC étant dimensionnée pour un fonctionnement en pleine puissance se retrouve surdimensionnée quand la vitesse est réduite : sa performance s’en trouve nettement améliorée, avec un COP (coefficient de performance) plus élevé. Retrouvez le détail de nos pompes à chaleur de piscine sur notre site !